Sur les voisinages de deux figures homéomorphes

Tom 5 / 1924

Louis Antoine Fundamenta Mathematicae 5 (1924), 265-287 DOI: 10.4064/fm-5-1-265-287

Streszczenie

Cet article complète un mémoire paru dans le Journal de Mathématiques pures et appliquées (1921) sous le titre: Sur l'homéomorphie de figures et de leurs voisinages. L'auteur a cru intéressant de s'occuper du problème suivant: Problème: étant données 2 figures homéomorphes F et f, situées dans le même espace ou dans des espaces E et e ayant le même nombre n de dimensions. Peut-on déterminer 2 nouvelles figures homéomorphes F_1 et f_1, telles que tout point de F (ou de f) soit centre d'une sphère de rayon non nul dont tout l'intérieur appartienne à F_1 (ou f_1), et telles que la correspondance donnée entre F et f résulte (comme cas particulier) de la correspondance entre F_1 et f_1. A priori, trois cas sont possibles: 1. On peut prendre pour F_1 la totalité de E et pour f_1 la totalité de e. Dans ce cas ont dit que la correspondance entre F et f peut s'étendre à tout l'espace. 2. On peut déterminer F_1 et f_1 sans qu'il soit possible de prendre pour ces figures tout E et tout e. On dit alors que la correspondance entre F et f ne s'étend qu'à leurs voisinages. 3. Il est impossible de déterminer F_1 et f_1. Dans ce cas on dit que F et f ne s'étend à aucun voisinage. L'auteur a étudié, pour n=2 et pour n=3, les cas où F et f sont soit des courbes de Jordan sans point multiple, soit des ensembles parfait partout discontinus bornés.

Autorzy

  • Louis Antoine

Przeszukaj wydawnictwa IMPAN

Zbyt krótkie zapytanie. Wpisz co najmniej 4 znaki.

Przepisz kod z obrazka

Odśwież obrazek

Odśwież obrazek